Présentation de Gina Dimitri et de ses œuvres

« J’aimerais qu’on dise de moi que je suis à la croisée entre deux hommes qui portent tous deux le prénom Stephen et dont j’apprécie énormément l’écriture, Stephen King et Stephen Clarke. Mon but est de créer des héros simples, des gens trop courageux pour être lâches mais trop lâches pour être courageux, de les placer dans des situations où ils sont tétanisés et de rire de leurs réactions. 

Extrait de mon roman « Les Cendres des roses mortes »
« Le gong que je suis persuadée d’entendre résonner n’est en réalité qu’un battement particulièrement bruyant de mon cœur qui s’emballe. Mon cerveau a déposé le brevet d’un mode d’expérimentation de la peur qui m’est propre. Moi, je suis habituellement terrorisée en amont et en aval d’un événement effrayant. Pendant, je suis trop occupée à crier dans ma tête comme une fillette. » »

Retrouvez l’article en entier : 
Publicités