Confessions d'une accro au shopping

Auteur : Sophie Kinsella
Éditeur : France Loisir
Parution : 2004
Pages :  405
ISBN : 978-2-298-01941-4 
Résumé :
Chaussures, accessoires, maquillage ou fringue sublimes… rien ne peut contenir la fièvre acheteuse de Becky, jolie Londonienne de vingt-cinq ans, pas même son effrayant découvert. Un combre pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeun et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

Mon avis :
J’avais très envie de lire ce roman, autant pour le film qui m’avait séduite que pour le personnage que je trouvais intéressant. 
J’ai découvert une belle écriture chez Sophie Kinsella, fluide est très facile à lire ! Et tant mieux, car j’ai trouvé l’histoire un tantinet trop long, un peu répétitif aussi.
On retrouve donc Becky qui a il faut le dire un très gros souci de finance, acheteuse compulsive elle cherche une solution à son problème. On ressent tout au long de notre lecture sa réelle addiction au shopping qui l’aide a surmonté beaucoup de choses, autant sa frustration à cause de son emploie que de sa vie privée !
J’ai apprécié les 150 premières pages, après j’ai commencé à m’ennuyer, pas assez de rebondissement ni d’animation dans ma lecture, j’ai malgré tout continué et j’ai bien fait (j’ai pourtant hésité à arrêter ma lecture).
Le personnage de Becky est un peu exaspérant mais j’arrive tellement à me mettre à sa place, il est vrai quand notre moral est au plus bas un achat nous fait souvent du bien car c’est un « plaisir ». Mais chez elle ça en devient vite démoralisant mais le tout dans une bonne humeur c’est ce que j’ai apprécié chez ce personnage, sa bonne humeur ! 🙂
Luke Brandon reste un personnage très peu présent (peut-être trop peu ?), nous ne savons que très peu de choses sur lui néanmoins j’ai apprécié le personnage, calme et très terre à terre, je me suis vite dit que c’était exactement le genre d’homme qu’il faudrait à Becky :d
En bref ? Même si j’ai trouvé le roman un peu trop long j’ai réellement adoré la fin qui nous surprend en bien, ça reste une lecture du dimanche très agréable je vous le conseille donc 😉
Publicités