Arcaida - Fabrice Colin

Auteur : Fabrice Colin
Éditeur : Bragelonne 
Parution : 19/02/2014
Pages : 356
ISBN : 235294726X
Résumé :
« Votre âme s’est étourdie aux lumières de Londres, et vous avez oublié que Camelot était le coeur d’Arcadia… »
Londres, 1872.Dans le monde d’Arcadia, la réalité a les couleurs du rêve : un royaume idéal, baigné de féerie arthurienne, dans lequel les ministres sont poètes et les artistes sont rois, où le futur est tabou et la mort improbable. Un jour pourtant, d’étranges présages viennent troubler la sérénité de la belle capitale. Neige bleutée, vaisseau fantôme… Le peintre Rossetti et ses amis se sentent mystérieusement concernés. Cent quarante ans plus tard, dans un Paris agonisant plongé sous les eaux, quatre jeunes gens férus d’art victorien entendent le même appel, et s’apprêtent à déchirer le voile qui sépare les deux mondes.
Mon avis :
Que dire d’Arcadia ? C’est un roman troublant, mais qui m’a toucher en plein cœur. On reprend dans ce récit une histoire Arthurienne complètement différente de celle que l’on connait, on sort des sentiers battus ou nous avons un coté très poétique du récit tout en douceur, un récit « onirique » (Qui est inspiré par le rêve). 
Fabrice Colin nous emmène complètement dans son univers, un univers où il n’est pas trop difficile de s’y sentir à l’aise, bien qu’il soit quelque peu différent du nôtre, nous trouvons facilement les repères imaginaires pour l’histoire ! Pourtant il est très difficile de tout comprendre, il nous faut savoir accepter cette incompréhension et juste apprécier l’univers Fantastique mélangé au steampunk (Et deviner ? Bah je suis ringue dingue de ce style :D)
C’est le premier roman que je lis de lui mais certainement pas le dernier (J’ai mis un point d’honneur à tous les lires) ! Son style m’a complètement transporté, il arrive malgré l’incompréhension de certains passages à pourtant vous en faire ressentir l’intensité, un auteur qui m’a littéralement capturé.
Les personnages sont assez « spéciaux », en effet il est difficile pourtant de ne pas les apprécier ils sont tous artistes dans l’âme et une amitié incertaine qu’on ne comprend pas toujours les unis. Je les ai néanmoins beaucoup aimé, je trouve qu’ils avaient tous une certaine classe et beaucoup de charisme.
Je ne peux vous en dire plus sur ce Roman tant il est difficile d’expliquer les ressentis et l’histoire elle-même mais soyez sûr qu’il vous laissera perplexe et vous fera encore réfléchir une fois le livre terminé vous laissant un sentiment inexplicable au fond de vous. J’ai été perturbé, troubler et charmer, un livre qui a su s’insinuer en moi pour m’emmener dans une histoire fantastique et ça avec grand plaisir !

« Tranche-moi la tête, montre moi que tu m’aimes ! Je ne vis plus que dans ta mémoire et je préfère n’être rien que de mourir à petit feu dans ce brasier… »
« Rêvant, rêvant au sans pareil
Pays des monts et des merveilles
Où brille un nocturne soleil
Emportée par l’heure trop brêve 
Dans l’or du beau jour qui s’achève…
La vie n’est-elle donc qu’un rêve ? »
Publicités