Le-pays-des-contes-le-sortilège-perdu-de-Chris-Colfer-couverture-de-David-Gilson-éditions-Michel-Lafon
Auteur : Chris Colfer
Éditeur : Michel Lafon
Parution : 17/10/13
Pages : 400
ISBN : 9782749919768

Résumé : 
Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle  magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

Mon avis :

J’avais très très très envie de le lire, j’adore les contes et c’est une histoire où l’ont nous y plongent tête première avec Conner & Alex, qui durant toute leur vie ont été bercés des histoires que leur père et grand-mère racontaient sur les contes de fée.

J’ai été toucher dès le départ par Alex & Conner qui ont deux caractères bien différents, mais aussi des sensibilités différentes, si Alex est la sœur intelligente je-sais-tout qui nous rappellera Hermione Grandger dans Harry Potter, Conner lui sera le frère qui est en échec scolaire mais qui sait ce sortir de toute situation et sauvera à plusieurs reprises sa sœur de situation délicate. Les deux personnages ont très bien été développé, mais tout les autres aussi, que ça soit Blanche neige, Boucle d’or ou les loups du Chaperon Rouge chacun y trouve sont compte ce qui rend la lecture très plaisante.

Au début j’ai un peu grimacé quand même, cela m’a fait beaucoup trop penser à Narnia, l’auteur lui-même y fait allusion dans un passage. A part cela les 150 premières page ont été faciles à lire est sont attrayantes, mais passer les 150 le rythme à commencer à faire un peu yoyo, je me suis très vite ennuyé ayant même l’envie de sauter quelques passages.

Sinon l’histoire en elle-même est bien conçu, et on aimerait bien rejoindre l’univers des contes de fées nous aussi à travers le livre ! La fin ma énormément plus, c’est une bonne fin de contes comme ont les aimes. Si je lirais la suite ? Oui ! J’ai très envie de savoir dans quelle histoire ils vont encore m’emmener, et qui sait peut-être que je pourrais réellement les rejoindre cette fois ?
Publicités